Le projet

Publié le

Directeurs de CCN certes ! Mais artistes avant tout, nous sommes poètes encore et toujours. Faits de doutes et de quêtes, un paradoxe nous habite, celui de suivre, déterminés, notre écriture, notre danse. Une danse influencée par nos mémoires et par ce qui vient et qui n’est pas encore tracé.

La création est l’axe prioritaire et nourricier de notre travail. Toutes nos actions, artistiques, pédagogiques et publiques se font vers la création et tout en découle en un va et vient permanent.

C’est pourquoi, la mission du CCN de Nantes passe par la formation et l’élargissement d’un public de danse : développer, accroître, renouveler et bouleverser un public. Permettre un regard plus incisif sur le monde. Donner des clefs de lecture de l’écriture chorégraphique. Ouvrir un ailleurs : imaginaire, intellectuel, ludique, philosophique, alternatif.

Pourquoi la création ?

Parce que la création est une réflexion profonde sur l’être humain. La possibilité de sentir et de se saisir du sens des choses.

Ainsi le projet du CCN de Nantes inclus un soutien actif à la création (et à la production) d’autres chorégraphes. Le dispositif de l’Accueil-Studio permet de prêter/partager l’outil exceptionnel de création et de travail qu’est le Centre Chorégraphique. Chaque équipe invitée peut, de ce fait, développer son propre projet artistique et sa relation au public.

La création avec des enfants, la passation en direction d’un public d’amateurs avisés ou spécifique, le travail avec des étudiants (danse, théâtre, universitaires ou scolaires) fait partie intégrante de la réflexion que nous avons sur notre projet. Il est toujours captivant d’aller vers l’autre et de ressortir des éclats énergiques de vie (ou de vie énergique). Quelque chose de direct, de non formaté, l’acte poétique dans toute sa pureté. Être passeur d’une connaissance gestuelle, guide de mouvements sans cesse réfléchis et purement instinctifs, paradoxe du vivant. Passage d’humains en danse au sein d’un lieu —le CCN de Nantes— en quêtes d’expériences nouvelles, d’approfondissements et rencontres fortes.

Le CCNN s’affirme en un espace de vie pour petits et grands, curieux de tout.

Un questionnement chaotique et volcanique nous fait vibrer et revenir à la source du mouvement : le corps. Ce qui est originel en nous.

Les danseurs ont la liberté (et peut-être le devoir) de danser sans entraves dans un monde politique ou ces obstacles se multiplient à outrance. Peut-être a-t-on besoin de courir à perdre haleine et de se cogner aux murs ? Peut-être la collision de deux corps entre eux répond à une pulsion vitale qui paraît violente, mais qui est le reflet de la vérité et du propos.

Nous sommes portés par un vent de révolte, le besoin de bousculer, de lutter contre les carcans. Cela reste une source, un moment de combat et de jouissance collective.

Dans la danse, dans la continuité de notre projet, il y a tout cela réuni et qui se résumerait par : l’engagement.

Nous nous situons ainsi dans la défense d’une avancée artistique. Pionniers, chercheurs, guides, ambassadeurs, nous sommes animés par une volonté et un désir d’être —avec les danseurs— passeurs d’une danse, pour éveiller la curiosité de tous et susciter un questionnement à l’égard de l’art vivant.

Les commentaires sont fermés.

Haut de page