Les Chemins oubliés

chemins LP(bis)
Publié le

« Les chemins oubliés sont ceux d’un rêve, de l’imaginaire, les chemins que l’on prend quand on a le temps et que l’on refuse les chemins trop codés. Jules Verne fait partie de ces Hommes qui ont pris ce temps-là, le temps d’un songe ; car la vie est un songe. Il est entré dans un univers où tout est possible sans se soucier de l’apesanteur, de la lave, des eaux et des monstres, angoisses de notre enfance. Cet univers me séduit ; c’est donc pour lui que j’ai envie de créer Les Chemins oubliés. » Claude Brumachon

Pleine de secrets et de livres magiques, la bibliothèque des Chemins Oubliés invitye le professeur, l’apprenti et une jeune fille à s’aventurer dans certains de ses ouvrages. Lorsqu’ils osent ouvrir un livre, alors celui-ci s’anime en un ballet de personnages sortis du fond de mon imaginaire relié à celui du maître. Le livre refermé, il est rangé dans l’armoire et la bibliothèque redevient neutre dans l’instant. Chaque rencontre ittéraire est ainsi pour les protagonistes l’occasion d’un voyage spatial, temporel et tactile, une ballade le log des Chemins Oubliés, ou le temps d’un songe


Création 2000, pièce pour 8 danseurs
Chorégraphie : Claude Brumachon
Assistant : Benjamin Lamarche
Interprètes : Vincent Blanc, Claude Brumachon, Roxana Del Castillo, Lise Fassier, Élisabetta Gareri, Julien Grosvalet, Benjamin Lamarche, Jun Hee Park
Musique : Bruno Billaudeau
Régie son : Erwann Guillemot
Lumières : Olivier Tessier
Masques : Francis Debeyre
Maquillages : Carole Anquetil
Costumes : Martine Ritz, assistée de Caroline Audran
Décor, conception : Jean-Jacques Brumachon, peinture : Cléo Cheval et Stéphane Pich, accessoires : Manfred Schäfer, réalisation : Atelier technique de la Maison de la Culture de Loire-Atlantique – François Corbal et Éric Terrien
Régie générale : Jean-Jacques Brumachon
Durée : 1h
Coproductions : le Centre Chorégraphique National de Nantes, la Ville de Nantes dans le cadre de la mission 2000 «Les mondes inventés Nantes-St Nazaire», le Théâtre de Grasse, le Palais des Congrès et de la Culture du Mans, le Sémaphore de Cébazat.
Avec le soutien du Prisme – Centre de Développement Artistique de Saint-Quentin en Yvelines.
Avec le partenariat du Conseil Général de Loire-Atlantique et de la Maison de la Culture de Loire-Atlantique.

Les commentaires sont fermés.

Haut de page